Section de Boucau

Section de Boucau
Accueil
 
 
 
 

GDF/SUEZ, ouverture ou dilapidation ?

Dans le précédent N° de l’étincelle nous indiquions :

« En 2005 GDF est dépecé et à partir de 2007 la part de l’Etat chute à 34% du capital. Les fournisseurs privés rêvent de faire sauter les tarifs réglementés pour les particuliers. Ils ont aussi saisi l’Autorité de la concurrence pour avoir accès au fichier historique des abonnés à GDF…………. L’Autorité leur a donné raison ! »

Les règles sur la concurrence sont, depuis le traité de Lisbonne, l'exclusivité du parlement européen et de la commission et non adaptable à chaque pays.

Ces jours derniers vous avez probablement reçu un courrier de GrDF, votre opérateur pour le gaz, afin que vous indiquiez si vous êtes d’accord que GDF transmette vos coordonnées aux autres opérateurs du secteur de l’énergie.

Nous vous recommandons de répondre en cochant la case « pas d’accord » et en renvoyant le courrier avec l’enveloppe « T ».

En effet, dès la transmission de vos données aux autres opérateurs ceux-ci vont vous « harceler » afin que vous changiez de fournisseur en vous faisant des propositions mirobolantes (blocage des tarifs pendant 2 ou 3 ans par exemple) mais ainsi vous perdrez l’application des tarifs réglementés qui permettent de payer le même tarif de base sur l’ensemble du territoire et qui sont contrôlés par les pouvoirs publics. Le gaz sera facturé selon les aléas de l’offre et de la demande avec des tarifs flottants comme on le voit pour les carburants.

L’encadrement des prix par les pouvoirs publics, même si les critères sont loin d’être parfaits, est l’un des derniers éléments qui subsistent de la notion de service public. Une fois de plus, l’Etat se désengagerait alors du contrôle des prix des services de première nécessité. Refusez la concurrence déloyale et faussée, il y va de votre intérêt de consommateur.

JDS, 19/11/2014.