Section de Boucau

Section de Boucau
Accueil
 
 
 
 

Rythmes scolaires: encore un transfert de charges et de compétences

 

   Après avoir évalué les concertations nécessaires avec l’ensemble des partenaires pour la mise en place des rythmes scolaires, le Conseil Municipal de Boucau a décidé de reporter à la rentrée 2O13/2O14 la mise en place  de cette mesure. L’intérêt de l’enfant doit rester la principale préoccupation de cette réforme déléguée aux  Municipalités. C’est encore les collectivités qui devront assumer une charge supplémentaire. L’Education est normalement dévolue à l’Etat. Les enfants ne seront pas sur un pied d’égalité, selon les choix et les moyens financiers des villes ou villages où ils résident.
 
Est-ce que les élèves réussiront mieux leur scolarité ? Cette réforme ne peut être prise ni appliquée isolément. Elle est contenue dans la loi de refondation de l’école qui déclare vouloir s’attaquer à l’éradication de l’échec scolaire, en finir avec les voies de garage, le tri, l’exclusion. Une loi pour la refondation de l’école nécessite un projet politique ambitieux avec les moyens qui vont avec. Or, les moyens n’y sont pas. L’Association des Maires de France estime que les 25O millions d’euros de dotation de l’Etat ne font pas le compte : les besoins sont chiffrés à 6OO millions d’euros. A l’insuffisance de ce fonds s’ajoute la totale incertitude quant à sa pérennité. Qu’en sera-t-il les années suivantes quand le fonds sera épuisé ?
Il faut impérativement commencer par baisser le nombre d’élèves par classe. Il y a urgence à réaffecter les maîtres spécialisés sur des postes spécialisés qui sont à rouvrir.
Même urgence pour rétablir les postes des médecins et des infirmiers scolaires. L’Ecole maternelle, école d’apprentissage devrait devenir obligatoire.
Il faut réamorcer une formation pédagogique de qualité pour les futurs enseignants, redonner confiance aux enfants, remettre l’école et ses apprentissages sur les rails d’une école publique, laïque, offrant ses chances a tous les enfants. Cela ne peut se faire sans une réforme profonde se donnant les moyens financiers.
L’accompagnement de l’austérité n’est pas une réponse à l’investissement sur l’avenir.
 
A Boucau les choix et les engagements pour l’intérêt des enfants se traduit déjà par :
  • Les transports scolaires gratuits pour les écoles élémentaires avec un accompagnateur par bus scolaire.
  • Une A.T.S.E.M par classe en maternelle.
  • Une garderie au niveau des maternelles avant et après les horaires de classe.
  • Des activités péris-scolaires lors de la pause méridienne encadrées par des animateurs diplômés.
  • Une étude après les heures de classe financée par la Municipalité.
  • Outre l’agrandissement de la crèche, une subvention municipale de 325 OOO euros au Centre Social « Dou Boucaou » pour les missions qui lui sont confiées.
  • Un service Sport Jeunesse qui apporte ses compétences en matière d’E.P.S aux écoles élémentaires, et anime des ateliers durant les vacances scolaires
  • Outre la subvention attribuée au C.A.E.M pour l’initiation musicale des enfants, une intervenante qualifiée rémunérée par la municipalité intervient dans les écoles maternelles et élémentaires pour le plus grand bonheur de tous.
 
Monique Champagne